Un regard neuf pour y voir plus clair

Ce que vous considérez comme « normal » dans votre usine peut ne pas être optimal

Deux opérateurs inspectant le côté d'un tapis ThermoDrive et ses pignons

Passez suffisamment de temps n'importe où et votre perception de l'idéal, de la normalité ou même de l'acceptable aura tendance à évoluer. Vous vous rendrez peut-être compte que quelque chose ne va pas ou doit être corrigé. Mais après des mois ou des années d'accoutumance, vous commencerez à croire que « C'est comme ça et pas autrement ».

Il en va de même pour votre usine.

« Dans la fabrication de produits alimentaires, il est extrêmement courant, lorsqu'on voit quelque chose chaque jour, de s'y accoutumer », remarque Edwin Román Rivera, spécialiste de la sécurité alimentaire chez Commercial Food Sanitation (CFS). « C'est comme ça depuis des années. Pourquoi cela devrait-il changer ? »

Nous entendons également que les clients sont conscients d'un problème particulier, mais ne recherchent pas de solution par crainte que cela soit coûteux, chronophage ou les deux. Eh bien, nous avons une bonne nouvelle.

Nos experts ont passé des milliers d'heures dans des usines agroalimentaires du monde entier. Ils ont vu énormément de choses. Ils ont constaté que souvent, ce sont les solutions les plus simples qui peuvent empêcher les conséquences les plus coûteuses.

Le regard neuf d'une autre personne peut apporter un point de vue objectif et vous permettre de tirer parti des expériences dont vous et votre équipe pourriez manquer.

Voici quatre mesures que vous pouvez prendre pour voir votre usine sous un nouveau jour.

Changez de perspective

Littéralement. Penchez-vous et inspectez le dessous de vos convoyeurs. Soulevez les tapis. Inspectez des endroits insolites. Il est facile de se concentrer sur ce qui se trouve juste devant vous. Mais ce sont précisément dans ces zones difficiles d'accès que les bactéries peuvent proliférer. Assurez-vous d'effectuer régulièrement une inspection approfondie pour découvrir les zones qui gagneraient à être nettoyées davantage.

Homme se penchant en avant pour inspecter un tapis avec une lampe de poche

Il est également important d'élargir votre champ d'application. Sabrina Ferretti, spécialiste de la sécurité alimentaire chez CFS, constate souvent un problème curieux lors de ses visites à l'usine : la normalisation des déchets de produits dans l'usine.

« Cela se traduit par une réduction du rendement, une augmentation des besoins de nettoyage et une perte de revenus », explique-t-elle. Des solutions comme le changement de convoyeurs, l'augmentation des protections latérales ou la modification des trémies peuvent entraîner des gains financiers importants pour les entreprises. « Et les produits contenus dans les équipements et dans leur emballage final génèrent des rendements financiers plus importants et des prix réduits pour le consommateur. »

Évitez d'utiliser de l'équipement fait maison 

« Ils étaient stupéfaits », explique Román Rivera. Lors d'une visite d'usine pour évaluer le programme sanitaire d'un client, il a découvert que les rouleaux avaient été fabriqués par le personnel de maintenance à l'aide de tuyaux en PVC creux. « La direction n'était pas du tout au courant, jusqu'à ce que nous le remarquions ensemble pendant l'inspection pré-opérationnelle. »

Bien que cette modification instiguée en interne ait soutenu le tapis, il était facile d'obtenir une solution plus appropriée (rouleaux pleins) fabriquée avec le bon matériau (masse moléculaire très élevée). Au fil du temps, ces tuyaux en PVC creux auraient créé des niches propices à l'humidité et à l'accumulation de produits qui auraient pu contaminer le flux de produits du client.

Dans la fabrication de produits alimentaires, il est extrêmement courant, lorsqu'on voit quelque chose chaque jour, de s'y accoutumer.

Edwin Román Rivera
Edwin Román Rivera
Spécialiste de la sécurité alimentaire chez Commercial Food Sanitation

Quoi d'autre ? Les employés de l'usine sont très ingénieux. Nous avons vu des bacs en plastique utilisés pour soutenir les tapis, des appareils de pulvérisation faits maison qui n'étaient pas orientés correctement, des arbres avec des colliers de serrage fixés à côté des pignons... et la liste est longue. Les réparations à court terme entraînent généralement des risques. Contactez votre partenaire en matière de transport ; il dispose probablement d'une solution économique, facile à mettre en œuvre et facilement disponible.

Menez une enquête approfondie 

S'il y a une chose que tous les fabricants de produits alimentaires essaient d'éviter, c'est la contamination par corps étrangers. Le défi est qu'elle peut se produire de bien des façons. Qu'il s'agisse de pièces de convoyeur, de matériaux d'emballage ou autre, les corps étrangers sont généralement le symptôme d'un problème plus important.

Les causes potentielles ? Un manque de maintenance, des pratiques sanitaires inadéquates ou une mauvaise conception hygiénique. C'est là qu'un regard neuf peut vraiment aider à déterminer le problème.

« Plutôt que de traiter simplement un symptôme, nous essayons de mener une enquête approfondie afin d'identifier l'origine du problème », explique Anthony Sekulov, responsable de l'équipe Industrie agroalimentaire chez Intralox Australia and New Zealand. « Nous ne nous contentons pas de trouver le symptôme : nous voulons aussi aider nos clients à comprendre pourquoi il s'est produit afin qu'ils puissent l'empêcher de se reproduire. »

« Comme nous avons l'habitude de le dire, nous vendons des connaissances et rajoutons un peu de plastique. C'est ce qui, en fin de compte, aide nos clients à produire des aliments sûrs », explique Sekulov.

Diagramme circulaire montrant une horloge, un point d'exclamation et des outils

Les industriels de l'agroalimentaire qui restent vigilants peuvent éviter les enchaînements d'événements fatals qui commencent par des tapis endommagés entraînant un risque de présence de corps étrangers et donc des temps d'arrêt non planifiés.

Appuyez-vous sur vos partenaires 

Mike Lavalle, Gestionnaire des comptes d'entreprise Intralox dans l'industrie de la boulangerie et de la production de snacks, se souvient d'un client de longue date qui avait demandé de l'aide pour un problème inhabituel sans lien avec les tapis.

« La production était toujours élevée, donc la boulangerie fonctionnait 24 heures sur 24 », explique Lavalle. « Ces durées de fonctionnement prolongées réduisent les temps de maintenance et de nettoyage. Les clients commençaient à se plaindre de moisissures prématurées sur certains produits et notre client avait besoin d'aide. »

« Nous avons fait intervenir CFS, et après avoir passé quelques jours dans l'usine, ils ont découvert que la cause était un excès d'humidité à certains points de la ligne », se souvient-il. « CFS a pu fournir au client plusieurs recommandations pour résoudre son problème. »

Conseil de l'équipe Intralox : avant d'acheter un équipement coûteux, consultez un expert en conception hygiénique pour vous assurer que l'équipement en question est composé de zones facilement accessibles pouvant être correctement nettoyées.

Un fournisseur de tapis moyen ne sera probablement pas en mesure de vous aider à résoudre les problèmes peu communs. Trouvez un partenaire avec lequel vous pouvez établir une relation de confiance. Ainsi, vous aurez des experts à disposition même en cas d'apparition de problèmes mystérieux.

Nous tombons tous dans la routine. L'astuce consiste à surveiller votre usine, l'engagement de votre équipe et vos partenaires de confiance. De cette façon, vous pouvez être proactif et éviter les urgences qui trouvent leur origine dans une perception altérée de la normalité. Après tout, il y a beaucoup en jeu.

Pour que nos experts spécialisés considèrent vos opérations d'un regard neuf, contactez le service clientèle d'Intralox.


Actualités et perspectives