Calcul du coût total d'exploitation réel

Cinq astuces pour vous aider à prendre les meilleures décisions en matière d'équipement pour votre usine

Photo d'un iceberg dont la partie la plus importante se trouve sous la surface de l'eau

Le coût total d'exploitation d'un projet d'investissement est beaucoup plus élevé que ce que vous pouvez voir sur l'étiquette de prix d'un équipement.

Imaginez que le moment est idéal pour acheter une nouvelle voiture. (Ce n'est pas le cas, mais jouez le jeu l'espace d'un instant.) Dès le début du processus de prise de décision, vous déterminez si vous devez opter pour un véhicule électrique (VE) ou essence.

Initialement, le prix d'achat d'un véhicule essence peut sembler être le choix le plus abordable. Cependant, lorsque vous comparez les dépenses d'exploitation (coûts de carburant et vidanges d'huile, par exemple), un véhicule électrique, plus onéreux à l'achat, coûte beaucoup moins cher au kilomètre sur le long terme.

De même, lorsque vous choisissez un équipement pour votre usine de traitement agro-alimentaire, il est préférable de calculer le coût total d'exploitation (CTE) plutôt que de baser votre décision uniquement sur le coût initial. Mais quels facteurs devez-vous prendre en compte, outre l'investissement initial ?

Nos experts partagent des astuces permettant d'optimiser le CTE de l'équipement proposé, afin de garantir son impact positif sur l'efficacité opérationnelle, la sécurité alimentaire et les résultats de votre usine.

Investissement initial

L'équation qui permet de calculer le CTE d'un équipement est simple :

Équation pour le coût total d'exploitation : CTE = « coût d'investissement initial » plus le produit des « coûts d'exploitation continus », multiplié par la « durée de vie prévue des actifs », exprimée en années

Alors, où est le piège ? Ce sont les nombreuses variables qui sont en jeu. Même le coût d'investissement initial implique bien plus que le prix affiché de l'équipement lui-même.

« Vous devez vous poser les questions suivantes : combien d'ouvriers faudra-t-il pour modifier ou installer l'équipement ? Combien de temps le processus prendra-t-il ? Quel est le coût horaire des temps d'arrêt ? Tous ces éléments font partie de votre investissement initial », explique Helen Xi, analyste du développement commercial chez Intralox pour l'industrie de la boulangerie et de la production de snacks.

Cependant, comme l'indiquent l'équation du CTE et notre analogie avec la voiture, vous devez également prendre en compte tous les coûts d'exploitation potentiels (et les économies) liés à l'équipement. À combien est estimé le coût d'exploitation à long terme ?

Capture d'écran de la feuille de calcul du coût total d'exploitation

Feuille de comparaison et de calcul du coût total d'exploitation (CTE)

Voici un outil pratique pour vous aider à évaluer l'intégralité des coûts de vos projets d'investissement. Utilisez-le pour orienter vos questions aux équipementiers et pour justifier votre proposition de modification ou d'achat d'équipements neufs auprès de l'équipe de direction de l'usine.

Télécharger le PDF

Formation

Lorsque vous calculez le coût total d'exploitation, pensez aux besoins de formation potentiels. Y aura-t-il des coûts pour former votre personnel sur l'équipement proposé ? Il s'agit souvent d'une dépense sous-estimée, voire négligée.

« De toute évidence, plus l'équipement est complexe à utiliser ou à nettoyer, plus le besoin de formation est grand », explique Brad Klemme, spécialiste senior de la sécurité alimentaire pour Commercial Food Sanitation.

Les meilleurs investissements sont non seulement fiables, mais ils sont également conçus de manière hygiénique, simples à utiliser et faciles à nettoyer, et nécessitent donc peu de formation. Ce point est crucial par rapport à une autre problématique : la main-d'œuvre.

Main-d'œuvre

Nous savons tous que la main-d'œuvre est plus coûteuse et plus difficile à trouver qu'il y a ne serait-ce que quelques années. Pour faire face à ce problème, de nombreux fabricants de produits alimentaires se sont tournés vers l'automatisation.

Les projets d'investissement qui visent à automatiser votre ligne doivent également être évalués en termes de nettoyabilité. Votre équipement d'automatisation proposé est-il conçu pour le nettoyage humide ? Les technologies comme Active Integrated Motion™ (AIM™) peuvent réduire non seulement la main-d'œuvre de production, mais également le personnel en charge de l'hygiène.

« L'automatisation n'est pas toujours synonyme de simplicité ou de facilité de nettoyage pour votre activité », affirme Brad Klemme. Réfléchissez à la complexité de l'équipement proposé. Nécessitera-t-il du personnel bénéficiant d'une formation spécifique et ayant davantage de connaissances techniques ?

Un équipement conçu de manière plus hygiénique et pouvant être nettoyé plus efficacement et en moins de temps peut réduire le nombre total de personnes chargées de l'hygiène qui seront nécessaires à chaque cycle de nettoyage. « Avec la rotation du personnel que nous observons dans les usines de produits alimentaires, il est préférable de choisir un équipement facile à utiliser, à nettoyer et à entretenir pour les ouvriers », poursuit M. Klemme.

Le coût total d'exploitation est bien plus qu'un simple chiffre sur une feuille de calcul. Il s'agit d'une conversation avec nos clients dans le but de comprendre leurs projets afin de pouvoir proposer le système adéquat.

Helen Xi
Helen Xi
Analyste du développement commercial chez Intralox pour l'industrie de la boulangerie et de la production de snacks

Entretien

Combien de temps et quel niveau d'efforts faudra-t-il pour assurer la bonne exécution de votre investissement ? Dans une usine, le recours à une main-d'œuvre d'entretien est l'un des aspects les plus coûteux.

Pensez également à votre équipement actuel. Par exemple, une usine équipée d'un convoyeur en spirale sous-optimal peut s'être habituée à la fréquence d'entretien requise, voire s'en satisfaire. Cependant, rien ne vous oblige nécessairement à dépenser chaque année des sommes à six chiffres en entretien de votre système en spirale pour assurer son bon fonctionnement.

« Quels sont les coûts récurrents que vous engagez ? Certains d'entre eux sont-ils liés à des problèmes qui augmentent les risques de votre société en termes de sécurité alimentaire ? », demande Elizabeth Cobb, analyste du développement commercial chez Intralox pour l'industrie de la viande, de la volaille et des produits de la mer. « Ne vous accommodez pas de problèmes d'équipement fréquents. Vous risqueriez d'oublier qu'il y a un problème. Vous ne rouleriez pas éternellement avec une roue de secours, n'est-ce pas ? »

Conseil de l'équipe : vous envisagez d'effectuer un gros investissement ? Demandez à votre équipementier de vous présenter un cas d'installation de référence. Rendez-vous dans une usine où vous pourrez voir fonctionner votre équipement proposé et poser des questions sur ses performances.

Flexibilité

La pandémie de COVID-19 a été très instructive pour l'industrie alimentaire. L'une des plus grandes leçons tirées, c'est l'importance de la flexibilité des gammes et produits. Lorsque les restaurants ont dû fermer à cause des confinements, les consommateurs ont davantage cuisiné chez eux. Alors qu'ils emballaient auparavant 400 hamburgers pour un restaurant à service rapide, les préparateurs ont dû passer au conditionnement de 15 steaks hachés pour la vente par l'intermédiaire d'un magasin de vente au détail.

« Nous avons présenté à l'un de nos clients un scénario hypothétique », explique Elizabeth Cobb. « Nous remplacions une ligne existante de manière à l'équiper pour fournir aux restaurants à service rapide un système à double usage qui pourrait facilement s'adapter à un conditionnement pour la vente au détail. » Réagencer la configuration des lignes avec des équipements prêts pour l'avenir peut réduire la fréquence d'entretien et l'encombrement, mais aussi minimiser les temps d'arrêt.

Lors de la durée de vie de ce type de système, sur plusieurs années, votre retour sur investissement sera beaucoup plus élevé. Recherchez ce type de flexibilité dans vos projets d'investissement à neuf ou de modification pour aider à atténuer toute hausse des prix initiaux affichés.

Préparez votre argumentaire pour les projets d'investissement qui, selon vous, peuvent améliorer le rendement, la sécurité alimentaire et les objectifs financiers de votre usine.

La feuille de comparaison et de calcul du CTE (PDF) est un excellent point de départ. Prenez en compte tous les coûts possibles associés à la modernisation de l'équipement de votre site et vous serez mieux préparé à justifier les dépenses engagées à l'équipe de direction ou au propriétaire de l'usine. Appuyez-vous sur le savoir-faire de votre équipementier et de votre fournisseur de tapis dès le début du processus. Ils disposent des connaissances nécessaires pour vous aider à faire le bon choix et à mettre votre usine sur la voie du succès.

Vous avez des questions sur le calcul du CTE d'un nouvel équipement ? Contactez nos experts techniques et de l'industrie alimentaire pour obtenir des réponses.


Actualités et perspectives